dimanche 11 septembre 2016

BERLIN, ich bin ein ...






C'est la deuxième fois que je vais à Berlin, j'y ai vécu deux ans à l'âge de 15 ans, nous habitions mes parents, ma soeur et moi dans le quartier Wedding près du mur (au nord-ouest). Mes souvenirs sont flous mais je me souviens parfaitement des coups de feu que nous entendions quelque fois dans la nuit.  
Le lieu, maintenant devenu hyper touristique qu'est Checkpoint Charlie était à l'époque, pour nous, le passage obligé pour sortir de la ville et aller en France. 

<< Mon père, à l'approche de "Charlie", nous disait toujours de rester calme, ce qui chez ma mère induisait systématiquement qu'elle se raidisse sur son siège tout en marmonnant :
- Je n'aime pas ce moment, on dirait qu'ils le font exprès de nous faire peur.
Mon père, sans la regarder, lui répondait souvent:
- Mais non, ils font leur travail, c'est tout !
Puis en nous fixant dans son rétroviseur,souriait et disait à ma mère:
- Tu vois les filles n'ont pas peur, n'est-ce-pas ?
Ma soeur et moi, nous nous regardions, mais encore aujourd'hui, je ne sais pas ce qu'elle ressentait, ma soeur était plus jeune de 3 ans.
Impressionnée je l'étais car à notre passage, les soldats russes, armés jusqu'aux dents d'énormes fusils et accompagnés de bergers allemands, faisaient par obligation le tour de chaque voiture. Avec des miroirs, ils scrutaient sous la voiture et demandaient ensuite à inspecter le coffre. Leurs visages étaient impassibles, leurs uniformes et surtout en hiver leurs épais et lourds manteaux kakis, leur donnaient l'allure de colosses, avec leurs casquettes, fixées sur le haut de leurs crânes rasés; ils semblaient sculptés dans la pierre. Certains avaient de si beaux visages; pommettes et yeux typiques des slaves orientaux mais trop jeunes, me disais-je alors, pour faire les cerbères. Une fois passés à l'ouest, je me retournais toujours pour les observer encore, et de loin, ils se sont figés ainsi dans ma mémoire. >> 




Pour étoffer cette introduction j'aurai pu illustrer avec une photographie actuelle de Checkpoint Charlie ... j'aurai dû mais je n'ai pas pu ! Comme je l'ai écrit un peu plus haut, c'est un passage désormais qui n'a plus rien à voir avec " l'original " et  tant mieux ! mais tous ces touristes qui se prennent en selfie avec les soldats figurants m'ont plutôt fait fuir du quartier et à aucun moment je n'ai même eu l'idée de prendre une photo ... mascarade de cette triste modernité qui veut que des lieux chargés d'histoire deviennent des attractions attractives !


- Karl-Marx-Allee -


Ce qui marque avant tout si vous commencez votre visite à l'Est, ce sont ces immeubles, symboles du style stalinien, où habitaient les membres du Parti et qui ont dans leur structure toute l'idéologie de cette politique qui a privée chaque citoyen "d'originalité" (synonyme de liberté). Des lignes pures, une géométrie draconienne, des rythmes répétitifs où à échelle humaine, la hauteur peut donner un certain vertige. 
L'ambiance de cette partie de la ville y est donc plus curieuse, plus atypique ! et il serait intéressant de savoir, aujourd'hui, qui habite dans ces grands vaisseaux du bloc de l'Est (?).
 


Cet immeuble de 1964 sur l'Alexander Platz est plus moderne dans la facture mais le thème de la  fresque en mosaïque de Walter Womacka nous ramène toutefois aux grands idéaux de la vie en RDA, sciences et techniques étudiées ou enseignées, la famille, le sport, l'armée, les paysans, ... Cette oeuvre fait le tour du bâtiment soit 125 m de long, elle est un bel exemple de l'art socialiste dans un style inspiré de l'Amérique du sud.

- Marchande de légumes -



Au nord de Mitte, sur la Bernauer strasse ...





Si vous avez la possibilité de trouver une location ou  un hôtel dans ce quartier au nord de Mitte, n'hésitez pas ! c'est l'un des  quartiers les plus " cool " de Berlin et les vestiges du mur sont ici assez marquants. Des photos et des piquets rouillés racontent et symbolisent le tracé du mur de 1961 à 1989 (il y a d'ailleurs un parcours ou une promenade à faire en suivant les traces du mur).








- Vous pouvez apercevoir les piquets rouillés entre les arbres -




La ville ayant été détruite en grande partie à la fin de la seconde guerre mondiale, elle renaît peu à peu de ses cendres en accumulant différents styles; entre barres d'immeubles monumentaux de l'ex-RDA, architectures traditionnelles et modernité excessive.



- Postdamer Platz -


Étrangement Berlin est une ville calme, nous sommes début juin et sur l'une des plus grandes places de la ville où se trouve le fameux KaDeWe (à gauche sur la photo, LE grand magasin où tous les expatriés dont mes parents, allaient déjà faire leurs achats en 1980).





Non loin du KaDeWe , le Bikini Berlin, centre commercial plus contemporain avec au rez-de-chaussé, au fond, un espace végétal où des singes ont été installés (!).



A Berlin, on fait des mille-feuilles d'affiches !





Voici deux exemples de librairie, la Karl Marx Buchhandlung au 78 de l'Allee Karl Marx, lieu mythique où l'imposant agencement intérieur fait plus penser à une bibliothèque ...


- capture image sur le site -



... et la librairie Ocelot; un concept intelligent avec un espace détente où deux grandes tables d'hôte vous accueillent à l'entrée avec la possibilité de manger. Comme il est écrit à l'extérieur, " Ocelot, not just another bookstore " !


- Brunnenstrasse 181 -




Mein Haus am See, plus précisément Ma Maison sur le Lac, est un lieu comme il en existe beaucoup à Berlin. Ancien magasin de meubles des années 70 - 80 à la chromatique marron ... nasse ! Pardonnez-moi ce néologisme un peu grossier mais ce fut, je pense, une époque inésthétique pour le mobilier !
Donc nous sommes assis sur des horreurs mais l'endroit, comme vous pouvez le constater sur les photos, ne manque pas de charme, bien au contraire :) 
Et je pense que le soir il prend une tout autre saveur , surtout si vous décidez d'aller au sous -sol (?).






La Currywurst est LA spécialité de Berlin, saucisse de viande de porc coupée en morceaux, accompagnée de frites, arrosée d'une sauce tomate épicée, le tout saupoudré de curry. C'est un peu difficile d'écrire cela sur a-cajou ! et plus d'avouer que la chose a été avalée en milieu d'après-midi, sous un soleil de plomb ! ?.
- Quand on voyage, il faut le savoir, il faut toujours saisir l'occasion qui nous est donnée de ne jamais remettre à demain ! Je m'explique. Je savais que c'était La spécialité de Berlin mais vos journées ne sont pas toujours calquées sur les guides que vous achetez pour vous aider. Donc le ou les premiers jours vous allez un peu à l'aventure et quand vous tombez par hasard sur la seule enseigne culinaire salée que vous avez notée et bien, vous y allez et qu'importe si vous avez mangé une heure avant et qu'importe si il fait chaud ! et même si c'est une saucisse :(





Berlin, c'est aussi la ville des magasins biologiques, tous les quartiers ont leurs supermarchés comme la marque denns; les allemands dans leur grande majorité, ont appris très vite à favoriser l'agriculture biologique; ils sont sur beaucoup de produits les leaders en la matière; en effet, on trouve d'excellents fromages italiens biologiques fabriqués en Allemagne ! De même, vous y trouverez une des meilleures marques au monde de chocolat, VIVANI, la marque Andechser Natur fabrique aussi des yaourts exceptionnels ! 
Enfin, toutes boutiques confondues, les rayonnages de bières sont sans doute les plus impressionnants.






- Boisson locale ! -


- Stargarder Strasse 69 -


Hacker, backerei - konditorei, c'est, il semblerait, l'une des plus anciennes boulangeries et pâtisseries de Berlin. Nous savons tous que la nourriture allemande n'est pas ce pourquoi nous allons dans ce pays. Nous savons tous qu'en visitant Berlin, il ne faut pas s'attendre à faire bombance des spécialités donc, continuons à le penser. Hacker est à visiter mais attention ! si vous goûtez, c'est à vos risques et périls. Je ne pense qu'il faille juger les berlinois sur ce type de nourriture, restons ouverts !
On découvre aussi un pays ou une ville en buvant et mangeant local, dit-on, c'est vrai ... mais pour Berlin, en l'occurrence, j'opterais plus pour la boisson, la bière :)
J'oubliais un détail, la patronne ou équivalent, n'est vraiment pas sympathique alors préparez vos quelques mots d'allemand avant de l'affronter car je pense qu'elle a décidé de ne comprendre que sa langue ! (si vous êtes timide, regardez de l'extérieur, de toute façon vous ne perdrez rien au niveau gustatif ).

Je sais, ce n'est pas gentil mais c'est le rôle d'a-cajou est aussi de vous mettre en garde; après, libre à vous de jouer "les aventuriers de la nourriture perdue"; j'ai pris le risque de goûter pour vous, de rapporter en France ce pain aux saveurs sucrées, d'en partager avec mon entourage quelques tranches ... 
Dois-je continuer, c'est à dire vous raconter ce que j'ai pu comprendre dans le regard de ceux qui l'ont goûtés ?
 ...
Le drame, c'est que je savais; la vue pour ça nous est bien avantageuse d'une part et d'autre part, ayant déjà vécu en Allemagne, je sais que leurs pâtisseries sont ... comment dire ? ...

Mais ne vous désolez pas, il y a bien-sûr des supermarchés, des cantines biologiques et/ou végétales mais aussi pleins d'étrangers qui ont souvent pleins de restaurants et merci la diversité car vous pourrez vous régaler de cuisines mondiales ! (Quelque fois malheureusement le local est à éviter ). Pour ma part et pour ne pas mourir de faim, j'ai découvert près du lieu où je séjournais un italien :) où j'ai pu, un, parler italien (car malgré mes séjours en pays teuton, je ne parle pas la langue de Goethe) et deux, manger les meilleurs pizzas à la découpe de Berlin, dont malheureusement j'ai oublié le nom mais qui se trouve à deux pas de la place Zionskirche, au nord de Mitte.



-La petite reine Reine de la ville-

Ouvrez grand vos yeux, la ville vous surprendra par les décors muraux, entre peintures, autocollants et affiches. 




- Le long de l'ex-mur ! -


Les voitures de l'ex-RDA sont évidemment à la mode ! et le petit bonhomme des feux de signalisation (Ampelmann) a même sa propre boutique (Rosenthaler strasse, 40 - 41).









La ville est aussi la maison mère de la marque Weleda, pour ceux qui ne connaissent pas ... parfums envoûtants et grande efficacité !




Berlin est une des capitales les plus verdoyantes d'Europe, les parcs sont nombreux, les trottoirs sont souvent garnis de plantes et les parterres autour des arbres sont délibérément décorés de végétaux







 





Quelques souvenirs : des lunettes en carton pappbrille, avec l'emblème de la ville (l'ours), des raquettes de ping-pong, Quaterttspiel en bois de la forêt noire, une planchette de la marque rÄder, design made by hand in Germany, une tasse à café de la marque LIV, vaisselle en émail.

www.ausberlin.de 




Pour conclure ce séjour d'une semaine et comme à mon habitude je vous conseillerai de ne pas trop vous préparer (excepté pour un week-end !) et de relire aussi vos guides une fois de retour, pourquoi ? Vous verrez :)


- Cartoville Berlin, Guides Gallimard
et sur internet Le Petit futé sur Berlin, attention 2011-2012 !!! Vous y trouverez en accès gratuit tout un ensemble de chapitres très bien faits sur l'historique, les habitudes des berlinois, la nourriture, etc.











Bien -sûr, je n'ai pas reconnu la ville de mes quinze ans ! Bien-sûr, Berlin ne pouvait que changeait après la chute du mur ! Bien-sûr, une ville n'est jamais perçue de la même façon à chaque décennie d'une vie mais Berlin est pour moi, une ville toujours aussi fascinante. Cette impression de déjà vue n'est en fait qu'une impression de déjà vécue; comme la langue m'a toujours été familière, même si je ne la parle pas, l'Allemagne est pour moi, après trois séjours (Trèves, Kaiserslautern, Berlin) et le fait aussi peut-être d'y être née, restera un pays dont certes je ne m'habituerai jamais, notamment à la nourriture, au mode de vie et à sa terrible histoire ... !  mais qui indéniablement fait partie de ma vie.




- Maquette, quartier Mitte -







© Elisandra Sevenstar, postcard