mercredi 5 novembre 2014

Tarte à la crème de LIBERTE



" De la tarte à la crème considérée comme un des beaux-arts."
Buster Keaton









LIBERTÉ

 39 rue des Vinaigriers
75010 PARIS








Enfin ! un lieu qu'il faut découvrir à Paris pour comprendre le sens aigu qu'ont certaines personnes à saisir ce qu'il est intelligent de faire.

C'est-à-dire un lieu brut et raffiné en simultané comme peut l'être un pain rustique et une merveilleuse petite tarte à la crème, une ossature préservée, sans doute d'une ancienne boulangerie, et la modernité d'un grand comptoir en marbre à facettes qui s'étend des étagères de présentation à l'atelier dont on peut voir de l'extérieur  les ustensiles de cuisine.





C'était osé mais courageux, aujourd'hui la pâtisserie a plutôt tendance à s'afficher dans des lieux luxueux, plus proches des codes décoratifs de la bijouterie.
L'imagerie de l'inachevé et le contraste des matières siéent bien à ce lieu dont les réalisations pâtissières et boulangères sont elles ! tout à fait achevées.











 LA TARTE A LA CRÈME


















Descriptif de la tarte : biscuit sablé et crèmes pâtissière & chantilly.













" Impression, soleil levant " , ce pourrait être une autre façon de nommer cette gourmandise,le chef-d'oeuvre de Claude Monet en adéquation avec le best de la maison LIBERTÉ. Très peu sucrée, si légère que l'on en perdrait la notion de manger et un équilibre parfait entre les trois textures. 







J'ai toujours eu envie de parler de cette tarte car le fameux lancer de tarte à la crème de Buster Keaton m'a toujours impressionné quand j'étais enfant. Sont-ce de vraies tartes ? C'était la question hautement philosophique que je me posais. J'avais entendu dire que Buster Keaton en délivrait la recette dans son livre de mémoires Slapstick (Edition Virgule) mais le livre épuisé, était introuvable. J'ai donc franchi nombre de portes de bouquinistes à Paris et Bordeaux pour dénicher ce trésor que j'ai enfin trouvé ! Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent ce n'est pas de la mousse à raser qui garnit la tarte mais de la vraie crème fouettée avec des variantes selon que l'on vise une blonde ou une brune !!
Ce gag du cinéma muet qui rendit célèbre Keaton ( le vrai initiateur en fut toutefois Roscoe Artbuckle dit "Fatty"),  a été repris entre tant d'autres par Blake Edwards dans une scène assez étonnante du film, The Great Race.






Recette de la tarte à la crème
par
Beaster Keaton


" Je fis confectionner par les pâtissiers du studio des gâteaux, selon la recette originale de 1917. On n'utilise pas de crème pâtisserie; si la cible est une blonde, on garnit la pâte d'un mélange de mûres, farine et eau, le tout nappé de crème fouettée. Si c'est une brune qui réceptionne le gâteau, on remplace la compote de mûres par du blanc d'oeuf monté en neige avec du citron, ce qui, à l'image, ressort mieux sur un teint mat.
Il faut faire cuire deux pâtes, feuilletée à l'intérieur, brisée pour l'entourage extérieur, ceci afin que, quand on saisit le gâteau à pleine main, il ne s'émiette pas entre les doigts avant d'avoir été lancé. 
On n'utilise jamais de fond de moule métallique, pour éviter tout risque de blesser le partenaire, ce qui pourrait se produire quand le fond se sépare du gâteau au moment du choc. Le lancer à courte distance - d'un à deux mètres- est appelé en termes techniques "dépotage" et, c'était un bon dépotage que j'allais administrer à la délicieuse Alice Faye. "


Buster Keaton
Mémoires
Slapstick



Ce fut le temps d'un trop court séjour à Paris, de tartes à la crème et d'expositions , 
Inside au Palais de Tokyo.


EXTERIEUR

 
Coïncidence des lieux avec la boulangerie-pâtisserie LIBERTÉ, le Palais de Tokyo, un espace laissé abrupt comme abandonné mais nourri d'oeuvres artistiques. 


INTERIEUR



Ondulations - Paris novembre 2014 - Vicente -